La distinction entre un notaire et un avocat

De nos jours, le milieu juridique comporte de nombreux intervenants qui d’après leurs spécialités occupent différents rôles dans la vie en société. Deux fonctions, le notaire et l’avocat, dans ce domaine posent souvent des problèmes à plusieurs justiciables. Sachez que ces derniers confondent toujours les attributions et les missions de ces métiers. Alors, il est essentiel de parler de leurs points de différenciations.

La formation effectuée

Il est indispensable d’avancer que ces deux catégories de professionnels ont suivi des formations très semblables. Sachez que si vous désirez avoir le titre de notaire ou d’avocat, l’acquisition d’un baccalauréat en droit est utile. Toutefois, à la fin de leurs trois années d’étude, chaque étudiant est obligé de choisir la spécialisation qui s’adapte à leurs exigences respectives. Étant des juristes, tous les deux peuvent être consultés par rapport à toutes les questions dans le monde juridique. Donc, il faut noter que :

  • Pour devenir avocat, la personne concernée doit s’inscrire auprès de l’École du Barreau. En principe, la formation dure environ 4 à 8 mois selon le lieu de stage choisi par l’étudiant. Alors pour accéder à cette profession, l’intéressé doit passer un examen plus ou moins difficile.
  • Pour devenir notaire : l’étudiant doit impérativement obtenir une maîtrise en droit notarial. En général, la formation est réalisée pendant un délai de 1an et demi. Après, vous devez réussir un examen final en déontologie de la chambre des notaires.

La partialité ou l’impartialité

En réalité, on peut dire que ces deux notions fondent l’une des plus grandes distinctions entre les deux professionnels. Cela est reflété dans leur rôle respectif vis-à-vis d’une situation déterminée. Même si le notaire et l’avocat ont pour principal objectif de satisfaire convenablement les besoins de leurs clients, ils n’ont pas la même vision dans la réalisation. D’un côté, l’avocat est considéré depuis sa création comme étant un expert du droit partial. C’est pour cela qu’il a vocation à défendre par tous les moyens les intérêts de la personne qui l’a choisi. Pour obtenir ce qu’il désire, c’est-à-dire un gain de cause, il est toujours prêt à entamer une négociation. Alors si vous êtes face à un litige que vous ne pouvez pas résoudre par vous-même, demander l’aide d’un avocat serait la solution adéquate. De l’autre côté, le notaire est un officier public. C’est pourquoi il doit agir à tout moment d’une manière impartiale, car il est tenu de préserver l’intérêt de toutes les parties impliquées par l’acte notarié. Donc peu importe la personne qui règle la facture, il doit toujours trouver des compromis afin de satisfaire les protagonistes.

Les pouvoirs au sein de la juridiction

Dans l’univers juridique, certaines situations vous offrent la possibilité de se faire représenter devant le tribunal par soi-même. Mais dans la majorité des cas, les gens préfèrent recourir à l’expertise d’un professionnel, que ce soit un notaire ou un avocat, pour garantir la protection de leurs intérêts. Sachez que lors des démarches non contentieuses, il est envisageable d’être représenté par un notaire. Par exemple, dans le cadre  d’un projet d’accord au cours d’un divorce. Cependant, l’avocat est toujours disponible à votre côté pour vous sortir dans des situations de conflits, c’est-à-dire lors des procédures contentieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *